« Prends du temps pour toi » une notion bien personnelle et qui évolue à chaque étape de notre vie.

bed-1846251_1920Lorsqu’on est maman, on est souvent confrontés à ces séries de conseils venant de notre entourage, dont le fameux « Tu devrais prendre du temps pour toi », « Tu n’es pas qu’une maman, tu n’es pas qu’une épouse », « Sors un peu, va chez la coiffeuse, va prendre un verre avec les copines». Ces conseils sont sensés nous aider, nous booster, favoriser notre épanouissement.  Ils nous sont donnés en général par des personnes qui nous veulent du bien, et les autres. Ceux qui nous veulent du bien nous donneront ces conseils suite à un échange où nous exprimons par exemple un ras le bol, un besoin de changement, une volonté d’évasion. Pour les autres, l’image que nous leur renvoyons ne correspondant pas à leur définition de la femme épanouie, ils voudront nous amener vers leur conception, allant jusqu’à nous coller l’étiquette qui ne nous correspond absolument pas.

C’est là qu’il faudrait faire la part des choses.

Je vais vous raconter une petite anecdote. Un jour, une copine m’a invitée à prendre un verre à Paris St-Lazare en compagnie d’une autre femme, entrepreneuse. Elle souhaitait que nous échangions autour de entrepreneuriat. Nous étions toutes les trois porteuses de projet. Je venais de quitter mon emploi d’ingénieur commercial dans une société spécialisée en gestion de projets industriels, un emploi qui m’avait broyé, un emploi dans lequel mon statut de maman de jumeaux dérangeait, un emploi dans lequel j’avais été mise sur la touche au retour de mon congé maternité parce qu’ils avaient estimé que je les avais trahis (oui je sais, hallucinant, mais cela existe encore en France). Il avait fallu une année de bataille, d’humiliations, de courriers recommandés, de réunions sans fin, d’échanges houleux pour obtenir à nouveau un poste digne de mes compétences, poste auquel j’avais finalement renoncé par manque de confiance en mes employeurs.  J’ai renoncé à cet emploi parce que j’étais psychologiquement épuisée et parce que j’avais choisi mon combat, le combat le plus important pour moi. Je voulais me rendre disponible physiquement et psychologiquement pour m’occuper de moi, de ma famille, de mes enfants alors âgés de 2 ans. Ma priorité était définie. J’avais besoin de repos et surtout de me recentrer sur l’essentiel et définir une nouvelle organisation, un nouveau départ.

Dans ce contexte, j’avais décliné l’invitation de ma copine, lui expliquant que j’étais fatiguée et que je ne voulais pas non plus ce vendredi soir là, laisser la gestion des enfants, à mon mari lui aussi épuisé par sa semaine de travail. Je le voyais notre vendredi soir slow. Je voulais que nous nous occupions de nos enfants et qu’ensuite que nous nous prélassions devant  le programme télévisé « La Maison France 5 » comme chaque vendredi depuis une année. Je ne voulais rien d’autre.

J’avais été perçue comme celle qui avait renoncé à vivre (j’exagère un peu:-). A ma réponse ma copine m’a suggéré de « prendre du temps pour moi », et je cite « Nous ne sommes pas que des épouses, nous ne sommes pas que des mamans… Bla Bla Bla :-).  Qui avait dit que je n’étais que cela ?  Ces phrases sont très à la mode et souvent mal employées, à tort et à travers. Cela fait très mamans épanouies, bien dans sa peau, au point d’en oublier que pour être cette femme épanouie, l’on avait aussi besoin de ces moments de détente, de ces moments à rien faire et surtout ce grand besoin de repos. Ne pas être qu’une maman,  ne pas être qu’une épouse, en réalité, je n’ai jamais été que cela. Et à ce moment, j’avais été réduite à cette image pour une invitation déclinée.

Ce qu’il faut savoir c’est qu’après des mois de soins de nos jumeaux, de manque de sommeil, de courses incessantes, de bataille professionnelle, d’un membre de ma famille malade à s’occuper, mes besoins étaient primaires : Manger, dormir et regarder une émission facile de compréhension et si j’en avais la force parcourir la dizaine de livres que je m’étais offerte. Je ne m’interdisais pas les sorties mais je les choisissais. Je ne m’interdisais pas d’inviter les copains à la maison mais je choisissais le moment idéal. Je ne m’interdisais pas de répondre aux appels téléphoniques mais encore une fois, je devais être disposée à ce moment-là à échanger avec la personne qui me contacte. Je suis de celles qui aiment rire aux éclats, écouter la musique et danser à la folie. A l’arrivée de nos jumeaux, mes besoins ont évolué. A tout ce que j’aimais faire, j’ai rajouté mes moments de solitude et je privilégie désormais la qualité à la quantité. Donc oui, je décline certaines sorties.

Prendre du temps pour soi est souvent associé à des sorties, à participer à des événements, à prendre rendez-vous avec sa coiffeuse,  à faire du shopping…. Oui je l’avoue, toutes ces activités contribuent au bien-être d’une maman. Mais il en existe d’autres comme lire, regarder son émission préférée à la télévision, marcher, faire du sport, et même faire une sieste, qui sont toutes aussi épanouissantes même si elles ne nous mettent en relation avec d’autres personnes. A chaque maman de choisir ce qui lui correspond à chaque étape de sa vie.

 

books-1149959_1920

Quelques temps après cet échange, j’ai regardé l’émission « Toute une histoire » sur France 2 avec cette femme, Marielle, mère de 13 enfants qui avait répondu à la question de l’animatrice de savoir si elle s’occupait d’elle, si elle allait chez le coiffeur, l’esthéticienne, simplement si elle avait des moments égoïstes ; elle avait répondu  qu’elle avait deux heures pour elle tous les jours qu’elle pouvait occuper à faire une sieste ou prendre un café avec son amie Bénédicte. Cette réponse n’était pas celle attendue mais je l’ai trouvé absolument formidable. Je me souviens également de la nounou à laquelle nous faisions appel un après-midi par semaine, pour s’occuper des enfants pendant que j’étais en congé maternité. Elle s’étonnait souvent que je ne profite pas de sa présence pour faire une sortie. Je choisissais le plus souvent de m’enfermer dans notre chambre pour y faire une belle sieste et j’aimais vraiment ce moment.

Prendre du temps pour soi est une notion personnelle. Il n’y a pas d’activité idéale. Il est urgent selon moi de se défaire de l’avis et de la vision des autres sur ce que représenterait la femme, la mère épanouie. Et surtout comme j’ai l’habitude de le dire chaque chose en son temps et le plus important est d’être en accord avec soi-même et de trouver son équilibre. Et pour cela, il faut choisir mais aussi renoncer. J’ai choisi, j’ai renoncé, j’ai trouvé mon équilibre, parfois je le perds mais je travaille toujours à le retrouver. Et c’est bien cela le plus important. Choisir parfois un bon dodo, renoncer momentanément aux sorties. Durant le printemps dernier, prendre du temps pour moi correspondait au jardinage, un moment que je considérais comme privilégié lorsque les enfants étaient à la sieste. En ce moment, les rencontres me font du bien: Aller vers d’autres personnes, échanger, partager un repas entre copains, voisins, famille. Dès que je le peux, je n’hésite pas.

Et vous, que ferez –vous si vous devez prendre du temps pour vous tout de suite ?

orchid-2115260_1920

Ilustrations Pixabay

5 commentaires sur “« Prends du temps pour toi » une notion bien personnelle et qui évolue à chaque étape de notre vie.

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour.
    Pour moi, ce serait mieux me reposer, dormir, regarder des films, lire, écrire, me faire plus belle et sortir prendre l’air, dans un endroit calme, pourquoi pas au bord de la mer … me faire plaisir … Il y a tant de choses ! Et en même temps je ne veux pas me séparer de mon fils. J’espère que la vie permettra tout ça.

    L’épisode boulot après votre congé maternité, bien dommage !

    J'aime

  2. Pantoufler à rien fiche et sans penser à rien chez moi toute une journée avec mon chéri et mes filles. Comme quoi prendre du temps pour soi est vraiment une notion relative…
    Merci pour ton propos 😘

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :